Comment fonctionne une agence d’intérim ?

D’un point de vue général, une agence d’intérim se charge des formalités administratives relatives à l’embauche d’un salarié intérimaire. Ces formalités sont la déclaration préalable à l’embauche, le contrat de travail, la visite médicale, le certificat de travail, l’attestation Pôle emploi, l’acompte, le salaire et la fiche de paie.

Les rôles d’une agence d’intérim

Chaque mission en intérim doit être consignée dans un contrat de travail en deux exemplaires que l’agence doit faire parvenir au salarié dans les plus brefs délais. L’un des deux exemplaires doit être retourné à l’agence signé dans un délai de deux jours. Le salarié reçoit ensuite des feuilles d’heures hebdomadaires destinées à l’entreprise, à l’agence et à l’employé. Ces feuilles sont à présenter sur le lieu de travail et à remplir avec le responsable de l’entreprise à chaque fin de mission, et doivent également être signées et tamponnées.

Le travailleur en intérim est responsable de ses relevés d’heures. Il est à noter que le versement de son salaire dépend de la réception en bonne et due forme et à temps de ces derniers. L’employé doit les envoyer à chaque fine de mois afin de permettre au responsable de l’entreprise préparer sa paie dans les meilleurs délais.

Le salaire d’un travailleur en intérim est composé de sa rémunération brute à laquelle s’ajoute une indemnité de congés payés de 10%, une indemnité de fin de mission également de 10%, les frais de transport et une indemnité de repas en fonction des conventions collectives de l’entreprise. Le salaire est versé au plus tard le 15 du mois suivant la période travaillé. Si le salarié a par exemple travaillé entre le 01 et le 30 avril, il sera payé au plus tard le 15 mai.

Un salarié intérimaire peut demander un acompte par écrit ou par téléphone à son agence dès réception de son bordereau signé et tamponné par l’entreprise utilisatrice sur les 2e et 3e volets, jaune et bleu. L’acompte concerne le salaire brut à venir et exclusivement sur le nombre d’heures de travail déjà effectuées. Les salaires et les acomptes sont versés par virement ou payés par chèque bancaire.

Ce qu’il faut faire pour pouvoir poster à un poste en intérim

Selon les dispositions de la loi Borloo du 18 janvier 2005, les agences d’intérim peuvent se positionner comme un cabinet de recrutement pouvant également prendre en charge des postes en CDD et CDI ou le placement des chômeurs.

Cela offre plus de chances de trouver un poste correspondant au profil de la personne.
Le travail en intérim concerne tous les secteurs d’activité, ce qui veut dire qu’une agence peut être généraliste ou spécialisée. On trouve parmi les spécialisations l’intérim médical qui comprend notamment la santé sociale, la recherche et la pharmacie, l’intérim tertiaire spécialisé dans le personnel de bureau, l’intérim du bâtiment comme les maçons ou les conducteurs de travaux, et l’intérim transport/logistique pour des postes de chauffeur ou de préparateur de commande.

Pour pouvoir travailler en intérim, les postulants doivent passer différents tests de recrutement afin de déterminer quelle mission peut leur être affectée. Une fois embauchés, ils intégreront la base de données de l’agence, et multiplient leurs chances de décrocher de nouveaux contrats.

Il est à noter que le recours à l’intérim ne doit pas dépasser des situations ponctuelles ou particulières. Un tel contrat ne peut donc avoir ni pour objet ni pour conséquence d’embaucher durablement une personne à un poste lié à l’activité normale et permanente d’une entreprise.

Comments are closed.