Demande de prêt immobilier : pourquoi remplir un questionnaire de santé ?

C’est grâce au questionnaire de santé que le profil de risque de chaque candidat à l’emprunt immobilier est évalué avec précision. Le montant de l’assurance est fonction de ses réponses. Attention, ce document doit toujours être rempli scrupuleusement et honnêtement, pour éviter toute mauvaise surprise par la suite !

A quoi sert un questionnaire de santé ?

Vous souhaitez souscrire un prêt immobilier ? Alors vous devrez obligatoirement souscrire une assurance de prêt et donc, passer par la case du questionnaire médical.

C’est en fonction des réponses données que votre profil de risque sera analysé par l’assureur et qu’il déterminera avec précision le montant de votre assurance. Veillez donc à remplir ce document le plus scrupuleusement possible (en savoir plus ici) !

Questionnaire de santé : comment le remplir ?

Les champs se trouvant sur votre questionnaire médical sont à la fois vastes et précis. Vous serez principalement interrogés sur vos antécédents médicaux sur les 10 dernières années, aussi bien sur de simples allergies que sur des interventions chirurgicales ou des traitements. Pour ne rien oublier, vous pouvez demander un exemplaire à remplir aux côtés de votre médecin de famille.

Si vous ne voulez pas que votre banquier connaisse votre état de santé, vous pouvez demander à envoyer vous-même le questionnaire au médecin conseil de l’assureur. Ce dernier communiquera ensuite sa décision à l’établissement bancaire. Aucune banque n’a le droit de vous refuser cette procédure.

Quel impact sur le coût de mon assurance ?

En fonction de vos déclarations et de votre degré de risque, la compagnie d’assurance vous proposera une tarification ajustée. Mais attention, sachez que l’assureur a le droit :

– de refuser de vous couvrir si le risque est trop significatif ;

– de refuser de couvrir une affection spécifique, autrement dit, de mentionner une « exclusion » ;

– de décider de vous couvrir mais en majorant les montants du contrat en fonction des risques, autrement dit, en appliquant une « surprime » ;

– ou encore de vous demander de passer des examens de santé complémentaires.

Bien remplir votre questionnaire de santé : quelques conseils

Il peut être tentant de minorer ou d’occulter volontairement certains problèmes de santé passés ou présents. Mais attention, en cas de problème, l’assurance épluchera de très près vos déclarations et s’il s’avère qu’elles sont fausses, elle peut décider de minorer le montant de votre assurance, ou la rendre nulle !

Lorsque vous remplissez un questionnaire de santé, veillez donc à respecter deux règles absolues : soyez sincère et exhaustif. Même s’ils sont bénins, n’oubliez jamais de mentionner scrupuleusement chaque problème de santé sur votre questionnaire médical ! A défaut, les conséquences pourraient être désastreuses…

Pensez également au droit à l’oubli si vous êtes un ancien malade du cancer, afin éviter d’être pénalisé par vos antécédents médicaux.

Comments are closed.