Investir dans l’immobilier locatif à Marseille

Marseille est l’une des villes de France où la location immobilière est un marché en pleine expansion. Malgré une offre insuffisante face à la demande, les loyers dans les différents arrondissements de la ville accusent une baisse.

La situation du marché

La location immobilière est un marché en pleine effervescence dans cette ville. L’offre commence à manquer alors que la demande ne fait que croître à grands pas. La majorité des demandeurs sont des étudiants ou de jeunes adultes qui entrent dans la vie active.

Ils cherchent notamment des studios et 2 pièces avec une surface assez restreinte. Les futurs locataires sont surtout attirés par des endroits stratégiques comme le centre-ville avec ses métros et tramways. Toutefois, il n’est pas rare de voir de jeunes étudiants recherchant un appartement dans les quartiers de Saint-Charles ou Saint-Jérôme.

Le loyer

Contrairement aux autres régions de l’Hexagone, les loyers à Marseille sont à la baisse. Selon les études menées par l’Observatoire Clameur, les loyers marseillais ont subi un recul de 0,3 % alors qu’au niveau national, cette tendance est à la hausse.

Entre 1998 et 2012, une baisse des tarifs de location de 3,8 % a été enregistrée dans l’ensemble de la ville, toutefois, les tarifs diffèrent dans chaque arrondissement. En effet, la moyenne dans le 5e arrondissement est de 13,6 euros par mètre carré et de moins de 11 euros par mètre carré dans le 16e.

La gestion du bien mis en location

La gestion locative à Marseille peut être prise en charge soit par le propriétaire du bien immobilier lui-même, soit par un administrateur de biens. Ce dernier aura comme obligation de percevoir le loyer, faire des rénovations, intenter des actions en justice en cas d’incident locatif, payer les différentes charges comme les impôts ou encore représenter le bailleur lors des réunions de copropriété.

Pour avoir des informations sur la gestion locative à Marseille, vous pouvez consulter les sites d’agence immobilière comme Immobilière Pujol

 

Comments are closed.