Participer au Carnaval Ayacucho lors d’un passage au Pérou

Le Pérou, un pays qui renferme des civilisations venant de toute part, sait séduire les voyageurs de par sa grande diversité culturelle. Chaque année, des fêtes animent les villes péruviennes qui s’enchainent d’un mois à un autre. Cependant, lors de votre circuit au Pérou, vous aurez surement l’occasion d’assister à un de ces évènements populaires, notamment les fêtes religieuses ou les fêtes nationales civiles. En revanche, la religion prend une place considérable dans la vie des habitants, ce qui explique la présence de nombreux touristes pendant les semaines saintes.

Par ailleurs, le carnaval d’Ayacucho vaut vraiment le détour des passionnés de fêtes. Ce carnaval est le plus impressionnant du Pérou, car vous y verrez à travers celui-ci l’étonnante tradition andine.

Le déroulement en détail du festival

Le festival a souvent lieu dans le complexe Santa Rosa entre la ville de Lima et Rimac. Tous les ans, il rassemble les villages du Pérou et réunit des artistes locaux aux divers talents. Généralement, la fête est égayée par la musique et la danse locale, suivie d’un défilé où vous verrez les habitants dans leurs costumes traditionnels. De même, ce circuit au Pérou vous fera découvrir toutes les couleurs de cet évènement, parmi lequel vous regarderez des gens chanter en quechua et en espagnol jusque tard le soir.

D’autre part, les gens seraient vêtus des habits colorés et se lancent des ballons d’eau partout, des pots de peinture ou de la farine. Pour les touristes qui s’y aventurent, il est à savoir que vous devez déguster le fameux puchero, une fois l’eau jetée sur vous. Ce puchero consiste à un pot-au-feu avec du bœuf, et toutes sortes d’ingrédients, mélangé avec du chicha de jora, une boisson faiblement alcoolisée à base de maïs et de miel et qui est très connue dans les montagnes.

Comment les Péruviens dansent

En outre, le circuit au Pérou serait pour vous le meilleur moment pour admirer la danse traditionnelle du pays durant le festival, comme le Festejo. Cette danse afro-péruvienne est née dans la région d’Ica et de Lima. Le rythme a imité les mouvements africains et crée une ambiance joviale et spectaculaire. La danse s’effectue en couple où la femme joue la séductrice afin que l’homme la suive dans ses pas tout en se laissant aller au son de la guitare, la cajon et la quijada.

En effet, les danseurs portent des tenues traditionnelles des esclaves africains : pour la dame, une robe à volants avec un foulard dans les cheveux et un pantalon léger coupé à la hauteur des genoux avec une chemise aux manches très larges pour l’homme. La danse consiste à se déhancher dynamiquement pour faire de grands mouvements avec la jupe, l’œuvre de plusieurs répétitions. Voir ces danseurs marcher avec la pointe de leurs pieds tout en accomplissant des petits sauts rapides dépasse l’imagination de tous.

Comments are closed.