Siemens va abandonner la filière sur le photovoltaique

Siemens va abandonner la filière sur le photovoltaique

Le groupe allemand Siemens, victime de la crise économique, mettra fin à ses activités dans la filière solaire en 2014.

Siemens opère un recentrage

La firme allemande Siemens opère un recentrage de ses activités. L’entreprise envisageait de revendre ses intérêts dans la filière solaire, mais les propositions financières des investisseurs qui ont répondu à l’appel d’offres sont restées en dessous des espérances de la maison. Du coup la société bavaroise projette de délaisser la branche énergie solaire. Le Directeur en charge de la finance au sein de l’établissement, Ingo-Martin Schachel confie que Siemens consacrera ses investissements dans l’énergie hydraulique et éolienne en haute mer.

Siemens victime de la concurrence chinoise

Alors que l’État allemand se dit opposé à l’instauration d’une taxe douanière sur les importations de produits solaires originaires de la Chine, Siemens affaiblie par la crise reconnaît qu’elle n’est plus en mesure de rivaliser avec les géants du marché des consommables pour les centrales solaires, c’est-à-dire, les industriels asiatiques. Ces derniers profitant d’une subvention gouvernementale peuvent afficher des tarifs très bas. Parallèlement, le prix photovoltaique affiché sur le marché de l’énergie n’a cessé de baisser aussi bien sur le marché allemand qu’en Europe. Les professionnels du secteur profitent de l’occasion pour affirmer que le cas de Siemens n’est pas isolé. D’autres industriels allemands risquent de connaître le même sort dans les prochains mois.

Une perte de 800 millions d’euros

En abandonnant ses intérêts dans l’énergie solaire, Siemens mettra une croix sur des investissements s’élevant à 280 millions d’euros. À cause de cet arrêt, 800 personnes devront également chercher un nouvel emploi. La situation des entreprises photovoltaïque allemande laisse les spécialistes perplexes. Ces derniers s’interrogent même sur l’avenir de ce secteur. Les spécialistes de l’etude photovoltaique concluent qu’un bon niveau d’ensoleillement ne constitue pas l’unique condition pour garantir la rentabilité d’un investissement dans le domaine de l’énergie solaire. Il faut aussi s’assurer que l’électricité produite soit vendue à bon prix, et cela n’est pas du tout évident.

A LIRE  [Photovoltaïque] Le développement du marché et le cas Solerine

Ces articles peuvent vous plaire