Les travaux de terrassement dans les zones difficiles d’accès

Dans les travaux de terrassement, on pourrait arriver jusqu’au déboisement si cela est nécessaire. En général, il suffit de creuser, de niveler le sol ou de placer un film géotextile. Si le terrain est vraiment accidenté ou en pente, voici quelques astuces et solutions pour y procéder.

Des zones impénétrables

Lors des projets de construction, il est indispensable d’avoir accès au terrain. Quand il s’agit de l’édification d’un nouveau bâtiment, de la mise en place d’une piscine ou une rénovation, il est essentiel que les différents engins de construction puissent passer et se déplacer.
Les zones dites « difficiles d’accès » sont surtout celles qui présentent une forte pente, celles qui sont trop étroites et les zones de plantations denses. On doit faire divers aménagements pour faciliter l’accès de ces engins. Le passage doit être aussi renforcé pour supporter le poids des engins pour éviter des éventuels glissements de terrain. Il est même nécessaire de prévoir un contournement pour ouvrir la voie.

L’ouverture d’une voie pour les travaux

Avant d’entamer des travaux de construction dans les milieux difficiles d’accès, la création d’une voie est une étape essentielle. Elle implique d’importants frais à ne pas négliger pendant l’élaboration du budget. Cette voie doit être à la fois large et haute pour que les divers équipements de chantier et les divers camions puissent y passer. Le chemin doit également être solide pour pouvoir supporter les engins très pesants qui doivent faire des allées-retours. Ces routes doivent aussi être invulnérables à la météo (surtout les fortes pluies). L’épaisseur doit être conséquente pour éviter l’embourbement ou les autres désastres.

La surveillance par un professionnel

Le terrassement dans les zones difficiles d’accès est un chantier très complexe et s’avère dangereux. Il est préférable de le confier à un terrassier professionnel. Il doit être présent dès le début de la construction, avant la construction du remblai. C’est le terrassier qui est le responsable de la création de la voie pour le chantier.
Dans un premier temps, la société de travaux de terrassement qui est chargée de la création du chemin d’accès va retirer toute la terre végétale jusqu’à une profondeur de vingt centimètres, voir plus. Il va ensuite mettre un film géotextile pour éviter que la terre ne se mélange à la première couche de roche concassé. Il va ensuite disperser la première couche de roche sur une épaisseur d’une trentaine de centimètres.

Comments are closed.