Vérification des données : comment s’assurer de la qualité de vos données ?

Dans le processus de saisie et de traitement de données, la vérification est une opération importante. En effet, cette étape aide à valider la fiabilité du document.

En quoi consiste la vérification de données ?

Cette étape de vérification de données consiste à comparer les informations, traitées de façon manuelle ou informatique. Par exemple, une école a besoin de contrôler que ses fichiers concernant ses classes et ses effectifs soient conformes avant de les mettre à disposition du public on line : l’établissement aura besoin d’une vérification de données. Autre exemple : une association doit s’assurer que les documents d’adhésion et de parrainage soient cohérents avant la diffusion d’une opération de levée de fonds : l’association fait appel à une entreprise de vérification de données.

Pour procéder à cette vérification, un cahier des charges est défini au préalable afin que le travail soit réalisé dans le souci d’une conformité entre les fichiers. La vérification est souvent demandée pour des documents contenant des informations à caractère sensible et/ou privé. C’est une tâche qui permet à toute organisation de travailler en toute sérénité, avec l’assurance d’avoir accès à une base de données fiable et cohérente.

Quels types de vérifications peut-on demander ?

En principe, tous types de données étant entre les mains de l’entreprise ou de l’organisation peuvent être vérifiées. Il y a plusieurs sortes de vérification à réaliser pour assurer la cohérence et la recevabilité des documents. Tout d’abord, on procède à la vérification de la validité de ces dernières. Cette étape consiste à contrôler que les informations récoltées ont été dûment remplies dans la forme et dans les délais exigés. Puis, on continue avec la vérification des doublons. Ce second point consiste à contrôler qu’aucun dédoublement n’ait été fait, ni de double entrées au moment de l’enregistrement des fichiers, afin de n’avoir aucune redondance des informations qui risquerait de fausser l’ensemble des données.

Le troisième point est la vérification de la cohérence. Cette étape consiste à comparer les données pour s’assurer que l’ensemble est cohérent. Par exemple, si une personne figure dans le groupe des seniors alors qu’elle marque dans sa date de naissance qu’elle est âgée de 15 ans, c’est que les fiches font état d’une incohérence. Enfin, le dernier type de contrôle est la vérification finale qui porte sur tous les types de données comme la lisibilité des adresses, l’existence des lieux indiquées, les coquilles : tous ces détails qui pourraient rendre le traitement fastidieux.

Comments are closed.